Le mandat de recherche donne droit au chasseur immobilier de prospecter un bien immobilier à votre place. Il mettra toutes ses compétences à votre service pour vous trouver la perle rare. Appelé également mandat d’achat, le mandataire se chargera de choisir les meilleures offres. Contrat bien encadré par loi, il veillera toutefois à la sauvegarde des droits de l’acquéreur !

Mandat de recherche ou mandat de vente : Ce qu’il faut savoir !

La rédaction du mandat de recherche vous connecte à un chasseur immobilier. Sa mission ? Se charger de trier toutes les annonces immobilières pour vous dénicher des biens immobiliers d’exception, en suivant vos critères de recherche et vos besoins.

Il ne faut pas confondre avec un mandat de vente dans le cadre duquel, il est de mise de faire appel à un agent immobilier pour vendre un bien.

Il sera néanmoins possible de confier des mandats aux chasseurs immobiliers pour vous aider lors d’une vente d’un bien immobilier, afin de le commercialiser rapidement par exemple.

Le fonctionnement du mandat de recherche

Le mandat de recherche est régi par la loi Hoguet de 1970, encadrant également l’activité d’une agence immobilière. Mis à jour par la loi Alur de 2014, c’est un type de mandat entre l’acheteur et une agence immobilière ou un indépendant.

Le contenu du mandat doit mettre en avant les éléments suivants :

  • Les conditions de la transaction immobilière ;
  • Le pouvoir qui sera délégué au mandataire ;
  • Les conditions de la prestation : mandat simple ou exclusif ;
  • Les divers moyens mis en œuvre.

Une fois la transaction effectuée et la signature de l’acte de vente chez le notaire, réalisée, le mandataire recevra des frais d’agence immobilière. Toutefois, faire visiter un bien ou faire signer un compromis de vente, ne suffisent pas à s’acquitter des frais d’agence.

maison neuve

Les mentions obligatoires au moment de signer un mandat

Avant de réaliser un mandat, il est impératif de vérifier que le chasseur immobilier dispose d’une carte professionnelle. Dans le cadre d’un mandat, il devra impérativement respecter la loi Alur et se portera garant à protéger les intérêts du mandant.

Pour le reste, avant de conclure un mandat, il doit obligatoirement comporter les points suivants :

  • L’identification de l’acquéreur et du mandataire ;
  • La description complète du bien ainsi que le prix de vente rentrant dans le budget de l’acheteur ;
  • Les conditions de rémunération de l’agent : honoraires fixes ou pourcentage ;
  • La validité du mandat: généralement, elle est de trois mois irrévocables mais il est possible d’effectuer une reconduction du mandat par tranche d’un mois. Dans tous les cas, la fin du mandat peut se faire de manière anticipée, via lettre recommandée avec accusé de réception ;
  • Les moyens mis en œuvre et le type de mandat.

A quoi engage le mandat d’effectuer une recherche ?

Du côté du négociateur immobilier

En plus d’obtenir l’exclusivité, le mandataire a une obligation d’information et de transparence vis-à-vis de son client en lui faisant des compte-rendu réguliers. Il ne doit omettre aucunes données au risque de devoir payer des dommages et intérêts à son client.

Du côté de l’acheteur

Une fois le mandat signé, il s’engage à payer les honoraires de l’agent. Si un mandat exclusif est conclu, il doit payer une commission au chasseur immobilier même s’il ne passe pas par lui !

Un mandat simple ou en toute exclusivité : Que choisir ?

choix mandat de vente

On distingue deux de mandat de recherche : un mandat simple et un mandat exclusif. Le premier confère à l’acquéreur le droit de poursuivre ses recherches en parallèle sur le marché immobilier ; en revanche la signature d’un mandat exclusif donne le droit à une seule agence de conclure une transaction immobilière.

Dans le premier comme dans le second cas, le mandat permet de gagner un temps précieux dans la recherche d’un bien immobilier. En outre, passer par un mandat de recherche, n’entraîne pas de frais en plus.